Graver Maintenant
Promouvoir l’estampe et la gravure contemporaine

Accueil > Les actions > Expositions > "Focus" à Montulé - Maison des arts

Biennale internationale de l’estampe de Dreux - France

"Focus" à Montulé - Maison des arts

Carte blanche à 4 artistes, jusqu’au 28 août 2016

mardi 28 juin 2016, par Catherine Gillet

En complément des nombreuses estampes de petits formats présentées à la Chapelle de l’Hôtel Dieu, l’exposition "Focus" à Montulé-Maison des arts de Dreux (28) donne, jusqu’au 28 août 2016, carte blanche à quatre artistes qui ont investi ce lieu intimiste pour vous faire découvrir leur univers.

Seulement 4 artistes se déploient ici et font corps avec le lieu, en toute intimité. pour investir le rez-de-chaussée et le jardin de Montulé-Maison des arts, ancien hôtel particulier du XVIIe, situé en centre ville de Dreux.
Deux artistes pour l’intérieur et deux pour l’extérieur, avec la problématique des intempéries et du vent, peu habituelle pour des estampes.
Les plasticiennes Marie-Noëlle Deverre et Pascale Simonet ont relevé ce défi : Marie-Noëlle Deverre présente une installation de linogravures hautes en couleur imprimées sur tissu et assemblées en une sculpture mouvante, suspendue sous un préau devant la façade du bâtiment. Des estampes encadrées de l’artiste complètent cette installation.
Pascale Simonet quant à elle s’est saisie de l’architecture de Montulé et du rendu graphique constitué par l’association des briques rouges et des pierres de la façade, pour composer sur de grandes toiles estampées qu’elle nomme des "Bibliothèques" On retrouve également à l’intérieur, en noir et blanc, quelques "bibliothèques", imprimées sur papier.

JPEG - 45.8 ko
Marie-Noëlle Deverre /Pascale Simonet

A l’intérieur, les deux pièces principales sont habitées par Kim Myoung Nam, artiste coréenne vivant en France depuis une vingtaine d’années, et par Denise pelletier, artiste Canadienne vivant à Québec.
Toutes deux ont là aussi travaillé spécifiquement pour le lieu : Kim Myoung nam, artiste de la blancheur et Denise Pelletier qui se dit ouvrière du noir".
Depuis quelques années Kim Myoung Nam développe une oeuvre où l’estampe tient une grande place, estampages, gaufrages, enrichis de fils cousus ou bien de personnages blancs minuscules, comme assis en suspension dans l’espace. Un long rouleau de papier estampé et perforé court sur 11 mètres le long du mur, Des héliogravures ainsi que quelques estampes blanches encadrées complètent le dispositif.
Chez Denise Pelletier, l’aquatinte et ses subtilités n’ont aucun secret pour elle. Elle nous emmène dans "Mon herbier imaginaire", des estampes à l’aquatinte comme des pages d’un livre, avec des textes typographiés de l’auteur Laurent Roy, avec lequel l’artiste a réalisé plusieurs ouvrages aux jaquettes toutes de noir vêtues, présentés sous vitrine dans l’exposition. Denise Pelletier marque de son empreinte poétique cet espace aux dimensions intimes, avec deux fenêtres à l’est, donnant sur le jardin à la française.

Portfolio

Marie-Noëlle Deverre : Epopée Marie-Noëlle Deverre : Epopée Pascale Simonet : Bibliothèques Marie-Noëlle Deverre :linogravures Marie-Noëlle Deverre : détail Pascale Simonet : gravures sur carton Pascale Simonet : détail FOCUS : à Montulé-Maison des arts Kim Myoung Nam Kim Myoung Nam : détail Kim Myoung Nam : détail Kim Myoung Nam à Montulé-maison des arts Kim Myoung Nam à Montulé-Maison des arts Denise Pelletier : aquatintes Denise Pelletier Livre d'artiste Denise Pelletier : livre d'artiste Denise Pelletier : dessin Denise Pelletier : estampes Denise Pelletier Denise Pelletier : livre d'artiste